Archives par mot-clé : Corse du sud

Escalade

Capitello express
Capitello express
Que ce soit en Rhône Alpesà Grenoble, aux environs de Lyon, ou autour d'Annecy, la Région regorge de sites d'escalades variés qui permettent les initiations, les progressions et les perfectionnements. Toutes les facettes de l'escalade y sont représentées, L'escalade courte en falaise, l'escalade de bloc ou encore les Grandes voies... La Corse, évidement, n'a rien à envier aux sites de la France continentale... La nature et les formations géologiques ont créés des falaises exceptionnelles, entourées de montagnes et de mers dans un cadre particulièrement préservé. Rien qu'en Corse du Sud, dans le Parc Naturel Régional de Bavella, proche de Zonza, il faudrait plus d'une vie de Grimpeur pour arpenter tous les itinéraires et voies possibles. Il serait laborieux de traiter une liste exhaustive de tous les sites d'escalade de ces régions tant le potentiel est énorme. Vertical Aventure présentera ainsi sur son blog à partir début mars 2010 quelques sites caractéristiques dans des articles articles agrémentés de photos pour donner quelques exemples de séances sur des sites majeurs en Rhône-Alpes et en Corse du Sud.

Canyon du Purcaraccia

Canyon du Purcaraccia
Canyon du Purcaraccia

Canyon du Purcaraccia, massif de Bavella

Durée: la journée. Tarif: 55 euros/personne Le canyon du Purcaraccia fait certainement partie des merveilles de Corse. Après 25 minutes de route depuis le Village de Zonza où nous avons pris tout le matériel nécessaire à notre aventure chez notre partenaire Corse Corsica Madness, nous nous rendons au col de Larone au coeur du Massif de Bavella. De là commence la marche d'approche du canyon. On regrettera toutefois une forte affluence de promeneurs en plein été, d'où l'intérêt de partir assez tôt en matinée pour profiter d'une nature calme dans le canyon. La marche d'approche de 45 minutes emprunte un ancien sentier de muletier, qui servait à des exploitations de bois et de charbon dans des temps reculés... Si elle ne présente aucune difficulté dans les 10 premières minutes, dès la sortie de la forêt de pins maritimes et la première falaise de granite rose franchie, la marche devient beaucoup plus délicate avec certains passages particulièrement dangereux. En effet, à force de passage, le sentier s'est effondré en de nombreux endroits.
Marche d'approche avec vue sur le col de Bavella
Marche d'approche avec vue sur le Col de Bavella
Le sentier rejoins ensuite la rivière et permet ainsi de découvrir les différents obstacles de la descente. La première cascade fait soulever au client qui découvre le site la question classique "c'est un rappel ou on descend à pied?" La réponse, "non c'est un toboggan!" le laisse souvent perplexe...
L'avant dernier toboggan, surnomé le mixer shaker!
L'avant dernier toboggan, surnomé le mixer shaker!
On remontra ainsi les deux derniers toboggans, le deuxième rappel de 45m, puis la partie la plus belle du canyon, la gorge étroite avec la vasque suspendue...
La vasque suspendue.
La vasque suspendue.
On contournera le premier rappel arrosé par la rive droite. Cette cascade de 40m est particulièrement connue car photographiée et peinte sous tous ses angles. c'est donc l'occasion d'une descente dans le jet de la cascade. Les deux rappels préalables seront donc une initiation bien venue pour pouvoir profiter sereinement de la descente. Le moniteur Veillera toute fois à sécuriser le canyoneur avec une seconde corde.
Le premier rappel de 40m, arrosé...
Le premier rappel de 40m, arrosé...
Le débit est plus important au début de la saison estivale, pour devenir faible mais jamais nul pendant les chaleurs de l'été. Effectivement, si le massif de Bavella est caractérisé par un granite rose sculpté de Tafonis, le plateau sommital de la Tola où le canyon du Purcarracia prend sa source est de type calcaire; moins étanche que le granite, il fait office de réservoir d'eau. Voici la vidéo du canyon du Purcaraccia